Les femmes fontaines font fantasmer la grande majorité de ces messieurs mais scientifiquement parlant, peu de personnes savent ce qui cause le phénomène. Les experts l’appellent l’éjaculation féminine. Lorsqu’une femme fontaine a un orgasme, elle émet une sécrétion plutôt abondante qui s’apparente un peu au sperme de l’homme. Grâce à ce billet, vous comprendrez mieux ce qui se passe pour permettre à certaines femmes d’être ainsi.

femme fontaine

L’éjaculation féminine en bref

Avant, la femme fontaine était un mythe et même les sexologues et de nombreux autres scientifiques ont nié son existence. Le phénomène était tout bêtement considéré comme une sorte d’incontinence urinaire et surtout pas la manifestation d’une jouissance extrême. Ainsi, les concernées en avaient honte vis-à-vis de leur partenaire qui se sentait également gêné jusqu’à ce la pornographie a décidé d’en faire un véritable objet de fantasme. Au fil des années, ce liquide éjaculé par certaines femmes en plein acte sexuel a été démystifié. Les scientifiques ont dévoilé la composition de la sécrétion et ont fini par accepter l’existence de la femme fontaine.

Pendant longtemps, le liquide abondant qui surgit du vagin au moment où madame jouit était supposé être la même chose que la cyprine mais en quantité plus élevée. La cyprine est ce fluide visqueux que chaque femme secrète lors des préliminaires et des rapports sexuels pour faciliter la pénétration. On parle aussi de lubrification vaginale. Mais de toute évidence, l’éjaculation de la femme fontaine est une toute autre chose. Il s’agit d’une substance inodore et incolore dont l’abondance dépend de chacune : entre 5 et 200 ml. Il y a même des femmes qui en produisent en jouissant mais en toute petite quantité qui passe donc inaperçue.

Pourquoi la femme fontaine éjacule ?

Selon des experts qui ont finalement décidé de faire des recherches plus poussées sur le sujet autrefois tabou et dévalorisé, les tissus qui se trouvent entre le vagin et l’urètre sont des tissus prostatiques. Vous avez bien lu, cela signifie qu’il n’y a pas que les hommes qui ont une prostate, les femmes aussi en l’occurrence. Le liquide projeté est sécrété par les glandes de Skene qui sont similaires à la prostate. Ces dernières sont placées dans l’orifice urinaire et leur niveau de développement varie d’une femme à une autre. Comme chez l’homme, l’éjaculation féminine a lieu en même temps que l’orgasme. Mais tous ces facteurs n’expliquent pas tout, la femme fontaine n’a pas encore fini de livrer tous ses secrets aux spécialistes qui continuent encore de chercher des réponses à ce jour.

Quelle est la composition du fluide ?

Comme il est déjà mentionné auparavant, ce n’est pas de la cyprine en quantité exagérée. La texture n’est d’ailleurs pas la même. La cyprine est plus visqueuse alors que la sécrétion de la femme fontaine est moins consistante. Il n’est donc pas question de lubrification naturelle excessive. D’un autre côté, certaines personnes, y compris des scientifiques, ont cru pendant longtemps que c’est juste de l’incontinence urinaire. Ce n’est pas non plus le cas car le fluide en question n’est pas de l’urine et n’émet d’ailleurs aucune odeur.

En revanche, la sécrétion ne provient pas du vagin mais de l’urètre. Durant l’excitation, la vessie de la femme fontaine se remplit de manière un peu trop rapide pour que le liquide ait le temps de se transformer en urine. On ne va donc pas se mentir, il renferme certains composants présents dans l’urine comme la créatinine, l’urée et l’acide urique mais en toute petite quantité. C’est pour cette raison qu’il est clair et inodore.

Ce n’est pas tout, les glandes de Skene produit également du liquide durant l’amour. Au moment de l’éjaculation féminine, le fluide prostatique s’emmêle à celui de l’urètre pour constituer ce liquide propre aux femmes fontaines.

Toutes les femmes sont-elles des femmes fontaines potentielles ?

La réponse est oui ! Ce qui est une bonne chose, surtout pour votre vie sexuelle, car le phénomène vous assure tout de même des orgasmes intenses. L’éjaculation féminine est le summum du plaisir chez les femmes. D’après les études, jusqu’à 36% de la gent féminine éjaculent au moins une fois dans leur vie. Pour devenir une femme fontaine, il faut avoir un point G, un cerveau et une vessie et c’est le cas de toutes les femmes. Cela nécessite juste de l’entrainement qui ne doit surtout reposer sur l’obsession. Il faut juste lâcher prise et prendre plaisir à apprivoiser son corps.

Comment devenir une femme fontaine ?

Maintenant que vous savez que vous êtes une femme fontaine potentielle, vous avez tout le droit de vous demander comment déclencher le phénomène. Sachez d’abord vous devrez prendre votre mal en patience. En effet, il faut souvent faire de nombreuses tentatives avant d’obtenir le résultat escompté. Selon celles qui y sont déjà parvenu, il y a deux manières de déclencher le jet :

  • Bien stimuler le point G qui se trouve sur la zone antérieure du vagin. Il relie directement le vagin et le clitoris tout en étant en contact avec l’urètre.
  • Se laisser aller totalement lors de l’orgasme. Ainsi, le cerveau se déconnecte de la partie inférieure du corps, permettant d’uriner de manière involontaire.